Elise Alfieri




Maître de conférences chez IAE Gustave Eiffel - Finance

Master Finance - Parcours Advances in Finance and Accouting - Recherche
Formation Initiale




Après avoir obtenu une licence Economie et Gestion parcours Analyse Economique et Modélisation au sein de l’Université Grenoble Alpes (anciennement l’Université Pierre Mandes France), je souhaitais poursuivre mes études dans la voie la plus mathématique possible en économie et gestion, c’est pourquoi je me suis tournée vers le Master Finance de Grenoble IAE. A l’époque, Grenoble IAE était la seule école publique de management à l’université Grenoble-Alpes qui proposait un master en finance général et qui offrait l’opportunité de plusieurs spécialisations en Master 2 tel que l’expertise comptable, l’audit et contrôle, la finance d’entreprise, la banque en alternance et notamment la finance de marché.

J’ai donc intégré le Master 1 Finance à Grenoble IAE en 2013. Cette première année était générale et m’a permis d’acquérir des connaissances sur le monde de l’entreprise et plus particulièrement la finance d’entreprise, la comptabilité et la finance de marché. Ce qui donne un aperçu plutôt complet des différentes spécialités que nous pouvons rejoindre l’année suivante en Master 2. J’ai réalisé mon stage de Master 1 au sein du laboratoire CERAG (Centre d’Etudes et de Recherches Appliquées à la Gestion) sous la direction de Radu Burlacu afin de participer à la base de données des publications des chercheurs en gestion dans le cadre de l’évaluation HCERES du laboratoire. Par la suite, après des échanges récurrents avec Sonia Jimenez et Radu Burlacu, j’ai choisi de m’orienter vers le Master 2 Advances in Finance and Accounting (anciennement Empirical Finance and Accounting) pour plusieurs raisons : (1) acquérir des compétences en finance de marché, (2) approfondir les notions de finance avec une approche « recherche » et (3) développer mon niveau en anglais un point indispensable dans le monde de la finance. Pendant cette année de Master 2, toujours partagée entre rejoindre le monde académique en doctorat l’année suivante ou m’insérer dans le monde professionnel du secteur financier, je décide de réaliser d’une part un stage professionnalisant de 6 mois au sein de Eurofidai, (sous la direction de Patrice Fontaine) un institut du CNRS qui fournit des bases de données financières européennes aux chercheurs en finance et d’autre part un mémoire de recherche sous la direction de Radu Burlacu.

Cette année de Master 2 a confirmé mon intérêt pour la recherche et mon souhait d’exercer un métier qui ait du sens pour la société, un métier dynamique avec des angles d’études qui varient et qui allie l’économie, la finance et les mathématiques – informatiques ! Comme je souhaitais développer ce dernier domaine avant de me lancer dans mon parcours professionnel, j’ai suivis durant un an le Master 1 de Cryptologie et Sécurité Informatique à l’Université 1 de Bordeaux. C’est là-bas que j’ai trouvé mon sujet de recherche : les cryptomonnaies. Un sujet de recherche actuel et en perpétuelle évolution qui me permet d’allier toutes les disciplines que j’ai étudiées. J’ai donc poursuivis en thèse après avoir candidaté et obtenu un contrat doctoral au sein de l’Ecole Doctorale de Sciences de Gestion de l’Université Grenoble Alpes sous la direction de Radu Burlacu (qui a encadré mes deux mémoires de master) et de Geoffroy Enjolras. Durant mon doctorat j’ai eu l’opportunité d’enseigner à l’IAE Savoie Mont Blanc ainsi que réaliser un séjour de recherche de 6 mois à Imperial College London. Après avoir soutenue ma thèse en 3 ans, j’ai pu enseigner à Grenoble IAE sur le campus de Valence principalement, en tant qu’Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER). Convaincue par mon travail d’enseignant-chercheur, j’ai postulé au concours des Maîtres de Conférences, j’ai été retenue pour différents postes, j’ai choisis un poste à l’IAE Gustave Eiffel, à l’Université Paris Est Créteil, partageant l’esprit IAE depuis 8 années. A la rentrée 2020, j’ai donc commencé une nouvelle aventure au sein de l’IAE Gustave Eiffel à Paris. Mon métier consiste d’une part à enseigner, auprès des étudiants de Licence et Master, des cours en adéquation avec mon profil comme par exemple : « Politiques Financières », « Méthodes Quantitatives » ou « Technologies Financières ». La situation sanitaire actuelle m’apprend à jongler entre les cours en présentiel, en comodal (mix-présentiel et distanciel) et en full distanciel. Le deuxième volet de mon métier est dédié à la recherche. Je poursuis mes travaux de recherche sur les cryptomonnaies. Après avoir étudié la performance et les aspects spéculatifs, j’intègre une nouvelle dimension orientée RSE aux cryptomonnaies. La RSE est une thématique étudiée au sein de mon nouveau laboratoire IRG (Institut de Recherche en Gestion) ceci me permet de développer de nouvelles collaborations et de nouveaux axes de recherche. L’avantage de notre métier est également la possible collaboration entre universités, je poursuis également mes travaux avec des membres de l’Université Grenoble-Alpes.

Voilà en quelques lignes mon parcours d’études supérieures. Grenoble IAE a joué un rôle très important dans ce parcours grâce à la qualité de ses enseignants et la diversité de ses programmes.
Mis à jour le  30 mars 2021