SoutenanceRecherche

Soutenance de thèse Thi Hong An THAI

le 14 novembre 2019
9h
Thi Hong An THAI soutient sa thèse de doctorat en sciences de gestion
Trois essais sur la structure du capital et la vitesse d'ajustement vers un ratio «cible» d’endettement des sociétés vietnamiennes cotées en bourse

Le premier article issu de cette thèse cherche à explorer les déterminants de la structure du capital des sociétés vietnamiennes cotées en bourse. Les analyses empiriques montrent que la proportion des investissements publics a un impact non linéaire sur le ratio d'endettement des entreprises, sous la forme d'un U inversé. En outre, nos résultats empiriques montrent que la proportion d’investissement étrangers est négativement associée au ratio d'endettement des entreprises vietnamiennes, qu'il s'agisse du ratio d'endettement à court terme ou du ratio d'endettement total. La même relation est observée pour la proportion d'investissement de la part de grands détenteurs. La deuxième étude vise à explorer de nouveaux aspects de la problématique de la vitesse d’ajustement à la structure de capital cible, optimale, des entreprises vietnamiennes cotées en bourse. Pour étudier cette problématique, nous adoptons un modèle d’ajustement partiel. Le cadre adopté est celui de la théorie du compromis, selon lequel les entreprises réajustent leur effet de levier en comparant les coûts et les avantages de l'ajustement, ce qui induit une hétérogénéité dans la structure du capital ainsi que la vitesse d'ajustement. Pour avoir un aperçu détaillé du mécanisme d’ajustement, la présente étude considère différents sous-échantillons d’entreprises, selon que leur niveau d'endettement est au-dessus ou en-dessous de la cible, proche ou loin de la cible. Nos résultats montrent un fort degré d'hétérogénéité dans le comportement d'ajustement des entreprises, ce qui est ligne avec la théorie du compromis. La dernière étude de la thèse analyse l'ajustement de la structure du capital des entreprises au cours de leur cycle de vie, et ce pour des sociétés vietnamiennes de 2005 à 2017. Les résultats montrent que la vitesse d'ajustement en fonction de l'effet de levier cible varie de manière significative au cours des cinq phases de la vie des entreprises. Nous avons également constaté que le modèle de flux de trésorerie est un indicateur plus fiable des étapes du cycle de vie d'une entreprise que son âge ou son taux de croissance. Nos résultats empiriques appuient la théorie du financement hiérarchique en tant que cadre pour comprendre le comportement des sociétés cotées en bourse tout au long de leur vie.

Thèse dirigée par Radu BURLACU , Professeur des Universités à Grenoble IAE,
préparée au sein du laboratoire CERAG et inscrite à l’Ecole Doctorale Sciences de Gestion.

Cette actualité est republiée à partir du site du CERAG. Lire l’actualité originale.

Localisation

RDC CERAG,
150 rue de la Chimie, domaine universitaire
Mis à jour le  8 novembre 2019