Rencontre avec Guillaume Lavastre

le 29 mars 2021
Guillaume Lavastre est doctorant en pharmacie industrielle à l'Université Grenoble Alpes, et termine son master Management à Grenoble IAE. Accompagné d'Aymeric Mendez, ils viennent aujourd'hui nous parler de leur projet entrepreneurial : Protéalpes.

Bonjour Aymeric, bonjour Guillaume, et merci d'avoir pris le temps de répondre à nos questions ! Avant de parler plus en détails de Protéalpes, vous pouvez en dire plus à nos lecteurs sur vos parcours ? 

Aymeric Mendez, 24 ans, je suis doctorant en Pharmacie industrielle à l'Université Grenoble Alpes. Je suis actuellement en 5ème année hospitalo-universitaire. Je viens de terminer mon stage de 6 mois au CHU de Grenoble, ou j'ai été externe en hépato-gastrologie. Le deuxième semestre est consacré au développement d'un médicament, suivi d'un exercice de demande d'AMM (Autorisation de Mise sur le Marché). Je suis originaire d'Ardèche.

Guillaume Lavastre, 25 ans, je suis également doctorant en pharmacie industrielle à l'UGA, et dans ce cadre, je termine ma dernière année d'études avec un master de management à Grenoble IAE. J'ai terminé mon master ce vendredi dernier, et je suis officiellement en stage de fin d'études dans notre entreprise, avec Aymeric comme maître de stage. Je suis originaire de Haute-Savoie.

Tous les deux, nous avons depuis toujours pratiqué une multitude de sports, en équipe, en individuel, en pleine nature ou en salle. Plus jeune, pendant plusieurs années, Aymeric a été notamment entraîneur de football pour les plus jeunes. Quant à moi, j'ai été moniteur de ski alpin les week-ends et vacances scolaires. Les valeurs sportives ont toujours occupé une place prédominante dans notre éducation et notre mode de vie.

Nous nous sommes rencontrés au cours de nos années d’études de pharmacie. En septembre 2018, nous avons réalisé ensemble une année de césure en Australie, afin notamment de perfectionner notre anglais. Aymeric a fini cette année en Espagne, pour améliorer son espagnol ; je suis resté en Australie terminer l’année, travaillant sur les chantiers de construction. C’est à notre retour, en septembre 2019, que nous avons décidé de nous lancer sur ce projet local, propre, en accord avec nos objectifs de vie et nos valeurs : Protéalpes.
 

En quoi consiste votre projet d'entreprise ?

Concrètement, chez Protéalpes, nous permettons aux sportifs de force et d'endurance d’améliorer leurs performances via un complément alimentaire hyperprotéiné issu d’un lait de pâturage local de Savoie, et formulé sans additifs ni édulcorants.
L’importance que nous accordons à la qualité et à la transparence, est primordiale pour accompagner nos futurs clients dans leurs progressions et établir avec eux une véritable relation de confiance.
Notre métier de pharmacien, et notamment nos expériences dans le milieu hospitalier, officinal et industriel, nous apportent de l’expertise dans le domaine de la nutrition sportive, et donc une crédibilité vis-à-vis des consommateurs.

Notre produit est un complément alimentaire protéiné à destination du sportif, à prendre en post entraînement.

Santé et performance sont des valeurs fondamentales de notre entreprise. Nous avons réalisé une étude approfondie de la connaissance scientifique et médicale sur le sujet, sur laquelle nous nous sommes appuyés pour le développement de notre produit.
C'est une poudre alimentaire dans un doypack en kraft / aluminium qui est soudé, sans BPA, avec une cuillère mesure à l'intérieur. Cette poudre est à mélanger au shaker dans lequel on rajoute un liquide (qui peut être de l'eau, du lait végétal, du lait).
C’est une poudre de lactosérum, (Whey protein en anglais), sans OGM, sans soja, pauvre en lipides et en lactose (< 3 % sur la gamme sucrée). De plus, puisqu’on maîtrise toute la production en interne, il n'y aucune trace des allergènes de type gluten, fruits à coque ou œufs par contaminations.
Cette poudre est issue d’un lait local d’alpages de Savoie, majoritairement du Beaufortain et des massifs environnants (Tignes, Val d’isère…).
La formulation, basée sur des connaissances galéniques, est unique puisqu’elle se fait sans additifs.

Nous fabriquons et conditionnons entièrement en Savoie dans nos locaux, nous n’avons aucun intermédiaire, ni sous-traitants, garantissant une traçabilité totale.

Nous proposons donc une gamme glucidique, notre gamme phare - Il s'agit de produits non édulcorés, sucrés avec un sucre complet non raffiné, biologique et issu du commerce équitable. L’objectif pour le sportif avec cette gamme est principalement l’anabolisme et la récupération musculaire, qui passe notamment par la réplétion des stocks de glycogène, et une hydratation optimale.

Nous proposons aussi une gamme sans sucres ajoutés. Celle-ci étant adaptée aux personnes intolérantes au sucre ou aux sportifs souhaitant sucrer eux même leur produit.
Ces deux gammes sont disponibles en 3 goûts différents :
  • Cacao ; aromatisé uniquement grâce à la poudre de cacao maigre non alcalinisé biologique.
  • Vanille ; aromatisé grâce à une poudre de vanille biologique non épuisée, et à un arôme naturel de vanille, fabriqué en France.
  • Cacao - fruits rouges ; aromatisé grâce à ce même cacao, et un arôme naturel de fruits rouge certifié biologique, fabriqué en France également.
Nous avons été très stricts sur le choix de nos arômes naturels de, et avons évité tous types d’additifs, même si certains de ces additifs n’étaient pas obligatoirement à mentionner sur notre étiquetage.

Comment vous est venue l'idée ?  Quelles ont été les différentes étapes jusqu'à aujourd'hui, les obstacles rencontrés ?

Aujourd’hui, les compléments alimentaires protéinés souffrent d’une bien mauvaise presse… malheureusement à juste titre. En effet, ces derniers contiennent de nombreux additifs non essentiels aux sportifs, voire même délétères à la santé du consommateur. Les laits dont les protéines de lactosérum (Whey protein en anglais), sont issues sont souvent des laits issus d’élevage intensifs hors France/hors UE. La traçabilité sur ces compléments est très compliquée et les contaminations (notamment pas des dopants de type stéroïdes anabolisants) nombreuses.
Les sportifs recherchent de plus en plus des compléments alimentaires protéinés performants, mais surtout sains, de qualité, plus respectueux de l’environnement et des hommes. Ils veulent savoir précisément de quoi sont fait les produits qu’ils ingèrent, et leur provenance. En somme, des compléments alimentaires avec lesquels ils peuvent avoir une relation de confiance.
Consommateurs de ce genre de produits, passionnés de sport, de nature et de nutrition, nous avons souhaité créer un produit qui ait du sens pour nous, apportant une solution à ces problèmes, tout en valorisant notre culture de montagne qui nous est chère.
Nous travaillons sur ce projet depuis septembre 2019. Après de nombreux mois de R&D, nous avons réussi à formuler un produit agréable, consommable directement par le sportif, sans l’usage d’aucun additif, ce qui était la principale difficulté.

Nous sommes rentrés en contact avec l’entreprise Savoie Lactée à Albertville (Union de producteurs de Beaufort), à qui nous avons présenté notre projet. Nous sommes depuis en contrat avec eux, pour le développement en BtoC de leur poudre de lactosérum brute. Pour être tout à fait honnêtes, la principale difficulté que nous rencontrons est le fait de mener de front études à pleins temps, et notre entreprise. Nous travaillons de nombreuses heures, les soirs/nuits, ou le week-end. Heureusement, nous sommes passionnés par notre projet, et ne voyons pas cela comme du travail en tant que tel.

Vous vous êtes retrouvés en finale du concours Petit Poucet 2021. Tu peux m'en dire plus ?

Nous avons connu le concours Petit Poucet 2021 grâce au pépite Ozer.
Nous avons dû remplir un formulaire d’inscription, il n’y avait que quelques questions, auxquelles nous devions seulement remplir par de courtes phrases, l’exercice n’était pas facile.
Un mois après, nous avons appris que nous étions parmi les 30 finalistes sur près de 400 candidatures. Nous étions bien évidemment très heureux, même si l’aventure s’était arrêtée là. Il s’agissait de la première reconnaissance extérieure, professionnelle.
Nous n’avons pas eu l’occasion de rencontrer tous nos concurrents, mais globalement ces derniers avaient le même profil que nous, des étudiants ou jeunes diplômés. Leurs projets étaient tous très aboutis, souvent plus avancés que le nôtre (déjà en commercialisation par exemple). Suite à notre présentation, nous avons appris une semaine après, avec une immense joie, que nous avions remporté le prix "Food Tech et Gastronomie".
Suite à notre présentation, nous avons appris une semaine après, avec une immense joie, que nous avions remporté le prix « Food Tech et gastronomie ».

Bravo pour votre prix ! Qu'est-ce que Grenoble IAE t'a apporté dans la réalisation de ce projet ? 

Nous avions bien évidemment déjà débuté notre projet avant que je commence mon master à L’IAE, mais cette année scolaire 2020/2021 a été cruciale dans notre développement.

Grâce à ce statut d’étudiant-entrepreneur, j’ai pu aisément manquer quelques cours lorsque j’avais d’importants rendez-vous, ou concours comme le Petit Poucet pour lequel nous avons dû monter à Paris 2 jours, présenter notre « pitch ». Les professeurs étaient au courant, et m’ont toujours excusé mes absences. Plus particulièrement, Sonia Bechka, responsable de mon master ACM (Applied Corporate Management), a toujours su être compréhensive, et a facilité administrativement la mise en place de mon stage de fin d’études au sein de notre entreprise. Je ne pourrais mener à bien ce projet si je devais réaliser mon stage dans une autre entreprise en ce moment. Je remercie sincèrement l’IAE et Sonia Bechka pour avoir su comprendre ce besoin et me permettre de faire cela.

Et maintenant, quelles sont les prochaines étapes pour votre projet ?

Nous sommes actuellement en train de développer notre site web. Nous avons réalisé cette semaine notre demande d’autorisation de mise sur le marché pour nos 6 produits. Nous attendons la réponse de l’administration qui devrait arriver d’ici 2 mois maximum.
Globalement, notre site de production est prêt (locaux, machines de production, process…). La prochaine étape est le lancement officiel (en préventes probablement), courant mai, et donc le lancement des productions à grande échelle.
Nous travaillons en attendant notre communication (Instagram principalement), et commençons le démarchage et la présentation de nos produits grâce à notre documentation et nos échantillons (450 uni-doses fabriquées en février dernier).

Pour ce qui est de nos projets, sur la même base de produit, nous travaillons dans le but de formuler un produit plus gourmand. Un milkshake protéiné disponible en 2 goûts. Et dans un futur proche, notre objectif est de mettre en place une autre gamme ciblant les problématiques nutritionnelles de la personne âgée, plutôt sur des produits salés.

Merci à vous deux, et bonne chance pour la suite !

Mis à jour le  29 mars 2021