ParutionSociété

4 leçons à tirer de la série "Le Jeu de la Dame" : de la logique du don au management

le 10 décembre 2020
La série « Le Jeu de la Dame », sortie en octobre 2020, met en scène le parcours d’une talentueuse joueuse d’échecs, Beth Harmon, qui avant de devenir championne du monde, a rencontré de nombreux obstacles. Ludivine Adla, Maître de conférences à l'Université Grenoble Alpes (Grenoble INP, Grenoble IAE et CERAG) et Virginie Gallego-Roquelaure, Professeur à l'Université Jean Moulin Lyon 3 (iaelyon et Laboratoire de recherche Magellan) ont cosigné une tribune qui vient de paraitre dans Forbes.
Au-delà des aspects stratégiques liés au jeu en lui-même, cette série souligne l’enjeu des relations interpersonnelles faisant écho à la théorie du don/contre-don (Mauss, 1925). Cette théorie apporte en effet un éclairage sur le mode de fonctionnement des échanges, reposant sur une valse à quatre temps « demander, donner, revoir, rendre » (Caillé et Grésy, 2014) et permet de tirer des leçons d’un point de vue du management. A partir de leurs recherches en sciences de gestion et du management menées sur la théorie du don/contre-don (Adla et Gallego-Roquelaure, 2021, 2019), elles retiennent 4 leçons de management.

1ère leçon. « La demande » : expliciter ses intentions et s’appuyer sur les logiques informelles

2ème leçon. « Le don » : offrir les moyens aux collaborateurs de briller

3ème leçon. La réception des dons : cultiver une collaboration vertueuse

4ème leçon. Les contre-dons : témoigner sa reconnaissance et offrir les contreparties attendues

Retrouvez l'intégralité de l'article paru sur Forbes ici

Tribune écrite par Ludivine Adla, Maître de conférences à l’Université Grenoble Alpes (Grenoble INP, Grenoble IAE et CERAG) et Virginie Gallego-Roquelaure, Professeur à l’Université Jean Moulin Lyon 3 (iaelyon et Laboratoire de recherche Magellan).
Mis à jour le  4 février 2021