Distinction / PrixSociété

Bravo à Elodie Paulvé, Étudiante en M2 RH- FC à Grenoble IAE, pour son excellent mémoire de Master

Elodie Paulvé, Étudiante en M2 Ressources Humaines - Formation Continue - à Grenoble IAE, en 2015-2016, réalise un excellent mémoire de master sur la qualité de vie au travail dans les Sociétés de Services et d'Ingénierie en Informatique (SSII).
Son mémoire sera primé le 9 janvier 2017, lors de la remise de Prix 2016-2017, Master RH / Facteurs Humains Santé Qualité de vie / relation au travail – association AINF . Elle connaîtra alors sa place dans le palmarès…

Durant son année de Formation Continue à Grenoble IAE, Elodie occupait les fonctions de chef de projet et de manager de proximité au sein d’une société de services et d’ingénierie informatique, à Grenoble.

Son mémoire porte sur les difficultés rencontrées par les managers de proximité, à savoir, dans le cadre de son étude, les managers responsables du suivi de carrières, de satisfaction et de l’évaluation annuelle des collaborateurs.

Elle nous en livre quelques lignes :

“Dans un environnement en perpétuel mouvement et dans un contexte où tout est axé sur la rentabilité, aux dépens des GRH, le manager de proximité en SSII est soumis aux risques psychosociaux (stress, troubles du sommeil..) agissant sur son bien-être.

À partir de douze entretiens de managers réalisés au sein de quatre SSII de Grenoble et d’une observation de terrain, il est fait état de ces difficultés en utilisant le concept de contrat psychologique, le modèle de l’équilibre « effort – récompense » de Siegrist, le modèle de Karasek et la théorie de la conservation des ressources de Hobfoll.
Le manager de proximité manque de moyens et de latitude pour exercer une fonction qui n’est pas prescrite et s’ajoute à une multitude d’autres tâches. Il subit l’éloignement de sa hiérarchie et des services RH qui sont contraints par les obligations de résultats et de performance et délaissent la scène du travail.
Les préconisations suivantes sont développées : pour repositionner le manager de proximité à sa place centrale, il est nécessaire de clarifier et expliciter ses rôles, fonctions et objectifs et d’apporter la reconnaissance nécessaire au bien-être et à l’estime de soi. Les SSII doivent soutenir et écouter les managers de proximité et les accompagner de manière coopérative dans leur fonction. Elles doivent également prendre du recul afin de s’adapter aux conditions de travail du 21e siècle.
Il conviendrait enfin que les SSII permettent les échanges de pratiques et les réunions entre pairs et apportent un soutien organisationnel sans faille pour mettre en place des espaces de discussion sur les comportements ou sur le travail. “

Bravo Elodie pour ce travail remarquable et belle continuation.

Mis à jour le 14 décembre 2016